L’affacturage inversé est un moyen de financement à court terme destiné aux fournisseurs des gros clients d’une société de type bancaire. De quoi s’agit-il concrètement ?

Affacturage inversé: définition

Encore appelé reverse factoring ou supply chain finance, l’affacturage inversé est une solution de financement à destination des entreprises fournissant des biens ou services. A l’inverse de l’affacturage classique, le financement, ici, n’est pas initié par le fournisseur mais par le client qui lui est redevable.

Concrètement c’est une solution de financement qui permet aux entreprises de s’acquitter de leurs dettes envers leurs fournisseurs avant la date de l’échéance en passant par un tiers.

Principe de fonctionnement

Dans l’affacturage inversé, le client confie le règlement de ses dettes envers son fournisseur à une société d’affacturage ou factor (sa banque ou une société partenaire). Pour cela, un contrat d’affacturage est signé entre le client, le fournisseur et la société d’affacturage. Le fournisseur vend ses produits ou services à son client comme à l’accoutumée. Le client effectue les vérifications nécessaires et approuve la facture comme étant “bonne à payer” auprès de son factor.

Le fournisseur peut alors accéder à une plateforme en ligne sécurisée où il trouvera une liste des factures finançables. Il peut donc demander le financement anticipé de ses factures ou attendre l’échéance contractuelle. Une fois le financement demandé, le factor se charge du virement au fournisseur dans les 24h. Le client, quant à lui, devra payer le factor à la date de l’échéance normale.

L’affacturage inversé est un processus gagnant-gagnant. Il permet à chacun des acteurs concernés d’augmenter la rapidité et la fluidité de la gestion administrative à tous les niveaux et surtout de maîtriser leur trésorerie.

Laisser un commentaire